Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Myosotis Savoie Dauphiné

Libres propos

19 Juin 2015 , Rédigé par Lacuson

"Là où règne la spiritualité, il n'y a pas d'ego", phrase attribuée à un de mes Maîtres Bruno Etienne.

Les hommes ont toujours eu besoin de certitudes et ils ont créé pour cela des organisations, des ordres, des églises et des obédiences.

Pendant trois siècles les chrétiens persécutés, différents courants voyaient le jour, des gnostiques, des nestoriens etc...

Puis un jour, il fut décidé de mettre de l'ordre dans tout cela et ce fut Nicee et l'empereur Constantin. De persécutés, les chrétiens devinrent persécuteurs, la religion devint une religion d'état, elle perdit sa candeur pour devenir un ordre, au sens littéral du terme.

Bien sur, il y eut des grandes âmes pour contester ce pouvoir spirituel devenu temporel, mais ils le payèrent pour la plupart de leur vie.

Aucune religion, aucune organisation fonctionnant par exclusion ne dure. Vos commentaires et discussions sur théisme et déisme, sur les basics principles 1929 me semblent obsolètes.

Le monde change et nous devons certes garder nos traditions, mais surtout revenir au message originel et nettoyer les scories de l'histoire pour retrouver le sens, comme doivent le faire chrétiens, musulmans, juifs.

Le Dieu révélé au moyen du VLS est lu au premier niveau par la plupart des frères et ils demeurent dans les petits mystères comme les obédiences. Ils sont initiés virtuellement, ils ne souviennent pas de l'image inversée de Moïse sur le mont Sinaï.

Il en va de même pour les basics principles écrits â l'époque du Commonwealth.

Les constitutions d'Anderson sont notre base de réflexion, le Regius, le Cook, il existe même des textes datant de 1234 en France, écrits par un dénommé Boileau, ce sont ces textes qui doivent nous amener à moderniser une tradition et non de vagues bulles papales aussi étranges pour un contemporain que l'absinthe consommée par Baudelaire ou Rimbaud.

Comment maintenir une organisation permettant â la tradition de vivre sans l'enfermer voilà à mon humble avis notre recherche. Réfléchir en réécrivant l'histoire est une maladie de vieux, réfléchir en se servant des erreurs de l'histoire ou de nos propres erreurs voilà une démarche maçonnique.

Nos organisations mourront c'est ainsi, car leurs dirigeants ne pratiquent plus notre art royal, ils font de la politique et ils veulent maintenir et non repenser le système.

C'est par la base que les choses peuvent changer, c'est en travaillant sur cette FM spiritualiste que nous pourrons la rebâtir et non en nous lançant des anathèmes.

Nous avons donc le choix, soit laisser la FM clubbing et sociétale prendre le pas, soit essayer ensemble de proposer, de nous rassembler.

Faut il un Luther â la FM française pour qu'elle sorte de ses errements ? Faut il un Mandela pour vivre ensemble et apprendre à nous pardonner ? Faut il un nouvel Anderson pour réécrire cette tradition et un Laurence Dermott pour l'humour, et la bienfaisance ? Nous devons nous réinventer car nous radotons, perclus de certitudes.

La FM doit nous permettre d'accéder aux grands mystères par le doute et la transcendance.

Lacuson

Partager cet article

Commenter cet article