Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Myosotis Savoie Dauphiné

Quand une Grande Loge exclut pour raisons religieuses

7 Décembre 2015 , Rédigé par FeuDuSoleil

Quand une Grande Loge exclut pour raisons religieuses

Laissez-moi vous raconter les déboires de Corey Br., Maitre maçon de la Grand Loge de Floride. C’est une histoire dont on a beaucoup parlé de l'autre coté de l'Atlantique en 2012 et qui a soulevé une importante vague d’indignation au sein de la communauté maçonnique américaine.

Avant son initiation, sa candidature fut le fruit de nombreuses discussions au sein du collège d’officier de sa future Loge, plus particulièrement à cause de ses croyances religieuses. Corey Br. était en effet adepte du paganisme. Lors de ses enquêtes, aux questions « croyez-vous en un Dieu » et « croyez-vous en l’immortalité de l’âme et en la résurrection », il répondit simplement oui. Ces deux points n’étaient en effet pas incompatibles avec ses croyances.

Sa candidature finit par être acceptée. Il fut initié le 17 mai 2012, passé Compagnon le 2 août 2012, et élevé Maître le 6 septembre 2012. Durant cette période un autre candidat non-chrétien (odiniste et tribaliste) fut initié, et des tensions apparurent dans la Loge, le nouvel initié étant critiqué pour ses croyances. Ces tensions arrivèrent aux oreilles du Grand Maître de la Grande Loge de Floride qui vint rendre visite à la Loge et des débats et votes eurent lieu.

A l’issue des débats, le Grand Maître déclara : « le paganisme est en conflit direct avec la Franc-Maçonnerie. Aucun paganiste ne devrait jamais être initié dans le Métier ». Je laisse le frère Corey Br. raconter la suite de son histoire :

« Je me suis approché du Grand Maître et lui ai dit que je devais respectueusement déapprouver sa déclaration. Je lui ai expliqué que rien dans mes croyances religieuses n’était d'une quelconque manière contraire à la loi maçonnique. Il m'a demandé si je croyais en un Dieu monothéiste. Je lui ai dit que oui. Il m'a demandé ensuite si je croyais en l'immortalité de l'âme et en la résurrection en une vie future. J’ai acquiescé. Il a proclamé ensuite que je n’avais pas de Volume de la Loi Sacrée sur lequel prendre mon obligation. Je lui ai répondu que je reconnaissais la «vérité» dans l'ensemble des VSL, et n'avoir aucun problème moi-même à prendre mon obligation sur n’importe lequel d’entre eux (…)

Quelques semaines plus tard, j'ai reçu un mail disant que je devais comparaître devant le comité de vigilance de ma loge, par ordonnance du Grand Maître. J'ai comparu devant le comité avec l'aide d'un Passé Maître de ma loge qui s'était porté volontaire pour me seconder (…) On m'a demandé si j’étais païen, et j’ai expliqué que j’utilisais ce terme pour décrire mes pratiques religieuses, mais pas ma conviction. Le paganisme n’est pas orthodoxe, et n'a pas de doctrines . Il est simplement un terme générique pour les religions non-abrahamiques. Dans la définition de mes croyances, j’ai dit que je suis avant tout un déiste. En outre, on m'a demandé si je pouvais respecter la morale maçonnique, comme en témoigne la Règle d'Or et les 10 commandements. J’ai expliqué que la Règle d'Or était une valeur à laquelle on devait aspirer. Concernant les 10 commandements, j'ai informé le comité sur le fait que les 5 premiers commandements étaient des commandements religieux qui ne s’appliquent vraiment qu’aux Juifs, mais que les 5 suivants étaient des valeurs auxquelles aspirer.

Le Comité a conclu qu'il n'y avait aucune raison de poursuivre l'action dans mon cas. Apparemment, le Grand Maître ne fut pas satisfait de cette décision, et émit sa décision.

Quand une Grande Loge exclut pour raisons religieuses

Traduction approximative :

28 novembre 2012 - JUGEMENT ET DECISION NO. 3

La question a été soulevée de savoir si certaines pratiques religieuses sont compatibles avec la franc-maçonnerie, principalement le Paganisme, la Wicca et l’Odinisme, et secondairement l'agnosticisme et le gnosticisme.

Article XIII - LANDMARKS ET CERTAINES LOIS DE LA FRANC-MACONNERIE

Section 2. La Très Vénérable Grande Loge des Maçons Libres et Acceptés de la Floride reconnaît par la présente comme étant des Landmarks de la franc-maçonnerie, ce qui suit:

(a) La croyance en l'existence d'un toujours vivant et vrai Dieu.

(b) La croyance en l'immortalité de l'âme humaine et une résurrection de celle-ci à une vie future.

(c) Le Volume de la Loi Sacrée, ouvert sur l'autel, est une fourniture indispensable de chaque loge régulière durant les travaux.

Règlement 1,02 : La loi maçonnique est une règle de conduite fraternelle, et s’applique uniquement à la rectitude morale et fraternelle de ses membres. Elle est basée sur la loi de la Révélation Divine, par conséquent, tout engagement, affirmation, déclaration, hypothèse, prescription, ou exigence dérogatoire à celle-ci, ou en conflit avec celle-ci, est nul. D'où le précepte, "un maçon est lié par son mandat d'obéir à la loi morale" .............

Extrait des DEVOIRS DU FRANC-MACON

I. CONCERNANT Dieu et la religion

"Un maçon est obligé, par sa tenure, d'obéir à la loi morale ; et s'il comprend bien l'art, il ne sera jamais un athée stupide, ni un libertin irréligieux. "..........

Par conséquent, en tant que Grand Maître, mon Jugement et ma Décision sont qu'aucune des croyances et/ou pratiques mentionnées ci-dessus ne sont compatibles avec la franc-maçonnerie, car elles ne croient ou ne pratiquent pas une ou plusieurs des conditions requises énumérées ci-dessus pour être candidat à la Maçonnerie.

En outre, un membre du Métier qui prétend être un membre d'un des groupes mentionnés ci-dessus doit remettre sa démission ou se soumettre à une commission dont le résultat final sera l'expulsion, car il n'y a aucune disposition permettant quoi que ce soit de contraire aux Landmarks antiques.

En outre, la franc-maçonnerie interdit le changement de l'un des Landmarks antiques et ses membres admettent qu'il n’est pas du pouvoir d'un homme, ou d’un corps d'hommes, de faire des innovations dans le corps de la maçonnerie.

Votre humble serviteur et frère,
Jorge L. Aladro, Grand Maître

Après la lecture de la décision, je sentis que je n’avais pas d’autre choix, de par mon obligation de Maître Maçon, que de démissionner. Je suis allé à ma loge ce matin et ai présenté ma lettre de démission au Secrétaire, avec ma carte de cotisations

Je ne peux pas exprimer à quel point je suis désabusé par la Maçonnerie en Floride. J’ai communiqué avec des francs-maçons à travers le pays qui sont tout aussi choqués et consternés que je le suis. J'ai parlé avec le Vénérable de la Loge après avoir soumis ma démission, et il m'a dit à plusieurs reprises qu'il voulait que je comprenne que les officiers de la loge ont fait ce qu'ils pensaient être la bonne chose en m'acceptant pour l'initiation. Il a refusé de faire toute déclaration définitive quant à ses propres sentiments. Il a dit qu'il comprenait pourquoi je suis bouleversé, et m'a demandé si je pouvais comprendre ces décisions. Tout ce que j'ai pu dire est que je le pouvais. J'ai compris qu'elles venaient d'une position d'auto-préservation et non d'obligations maçonniques. Le plus étonnant est que cet homme, le Vénérable, a été tellement impressionné par ma personne, comme homme et comme maçon, qu'il parlait de moi pour servir comme officier de loge il y a tout juste un mois !

Est-ce vraiment cela maçonnerie aujourd'hui ? Nous sommes-nous éloignés si loin des idéaux de nos ancêtres maçonniques que nous avons besoin maintenant de signataires pour définir leurs croyances, et faire en sorte qu'ils utilisent une terminologie politiquement correcte ? Qu'est-il arrivé à la maçonnerie qui aide à rendre meilleurs des hommes bons ? Ma femme l'a vu en moi au cours des 7 derniers mois. Malheureusement, il semble que les querelles politiques et les luttes pour le pouvoir ont remplacé la recherche de plus de lumière, au moins dans la Grande Loge de Floride ».

C'est ainsi que se termine le témoignage du frère Corey Br.. Sachez qu'il coule désormais des jours heureux dans une obédience mixte, l'Ordre Maçonnique International DELPHI,

Si j'ai choisi de faire un focus sur cette triste affaire, c'est parce que des débats interminables et houleux ont eu lieu sous ces colonnes à propos de la problématique déisme/théisme, et plus précisément de la compatibilité, ou pas, du déisme vis-à-vis de la position de la maçonnerie mainstream, GLUA et GLNF en tête. La réponse qu'on nous a souvent donnée, à propos notamment des Basic Principles de 1929 et de la notion de révélation, est qu'il faut s'en tenir à l'esprit et non à la lettre, et qu'en aucun cas la maçonnerie mainstream n'interdisait l’accès aux déistes, et encore moins la GLNF (et pourtant son site web dresse un portrait peu flatteur de ce courant de pensée, et confirme son positionnement théiste). L'évocation de cette problématique nous a aussi valu quelques noms d'oiseaux, je pense en particulier à ce qu'a eu à entendre notre frère Brutus.

Quoi qu’il en soit, si notre frère Corey s'est fait exclure de la Grande Loge de Floride, c'est bien pour ses croyance religieuses, essentiellement déistes. Croyant en un Dieu unique, il n'avait rien d'un parjure en répondant positivement aux questions des enquêteurs. Son histoire est un bel exemple de ce type de maçonnerie où l'on s'en tient plus à la lettre qu'à l'esprit, une maçonnerie qui exclut pour des raisons religieuses, une maçonnerie qui peut aussi exclure pour des raisons d'orientation sexuelle, une maçonnerie qui s'est éloignée de l'esprit des fondateurs et que la "fraternité universelle" regarde les bras ballants sans rien faire.

Pour terminer, je ne peux m'empêcher de partager avec vous quelques extraits d'un article de Frederic L. Milliken du site phoenixmasonry.org :

"Une fois encore, nous voyons la franc-maçonnerie anglo-saxonne exclusivement blanche et protestante montrer sa tête hideuse (...) Il y a un certain segment de la franc-maçonnerie américaine qui veut que ce soit seulement blanc et seulement chrétien. Ce faisant, ils ont laissé entrer dans leurs rangs ceux qui pratiquent le christianisme en robes blanches, tenant des croix brûlantes.

Les Grandes Loges Mainstream qui regardent, atterrées par de telles pratiques, refusent de faire quelque chose à ce sujet. Elles ont permis à la franc-maçonnerie d’être corrompue. Elles sont responsables de la baisse de leurs effectifs. Tout ce qu'elles doivent faire est de déclarer comme dévoyées ces Grandes Loges pratiquant de la fausse franc-maçonnerie, et leur retirer leur reconnaissance".

Partager cet article

Commenter cet article