Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Myosotis Savoie Dauphiné

GLAMF : les travaux du Conseil de Surveillance peuvent reprendre force et vigueur

21 Janvier 2016 , Rédigé par FeuDuSoleil

Dans un article du 8 janvier dernier, P. L…n,  notre frère du Myosotis Occitan, prenait parti contre l’un des deux candidats au poste vacant de Président du Conseil de Surveillance, M. P…s, qu’il accusait d’être un chargé de mission « masqué » du SCPLF, qui mettrait alors main basse sur la GLAMF. Rien que ça…

Assez curieusement, cet article du Myosotis Occitan circulait au sein de l’Alliance avant même que la candidature en question ait été officielle… diffusé par des supporters de l’autre candidat  P. L…B…s, expliquant à leurs interlocuteurs quel grand danger ( !), en cas d’élection du candidat concurrent, représenterait la « probable » parution de ce « futur » article dont ils avaient eu connaissance par un curieux miracle…

Or, preuve que la démocratie fonctionne à la GLAMF, c’est P.L…B…s qui a été élu Président du Conseil de Surveillance samedi 16 janvier dernier, par 18 voix contre 12 pour M. P…s.

Le « complot » du SCPLF a donc échoué, ouf, inutile que de dire que tout le monde tremblait… Les « lanceurs d’alerte » vont sans doute imaginer avoir déjoué le « complot »…

Trêve de plaisanteries, on ne peut que regretter que le Myosotis Occitan se fasse le bras armé de théoriciens du complot en herbe en se livrant à ce genre de déballages publics. Les motivations de ces « lanceurs d’alerte » restent obscures : manœuvres électorales, manigances infantiles ? D’autant plus obscures que les deux candidats ont toujours dit vouloir travailler la main dans la main.

Une chose est sure, par ces déballages regrettables ils nuisent à leur obédience et se rendent complices objectifs du blog immonde de la Propaganda Staffel de la GLNF, le Myosotis Dauphiné Savoie.

Enfin bref… Le poste vacant étant maintenant pourvu, le Conseil de Surveillance, important rouage de nos institutions, va pouvoir se remettre au travail qui est le sien, et défini tout simplement par l’article 5.4 des Statuts et Constitutions de la GLAMF.

Partager cet article

Commenter cet article